Louis Vuitton outlet URL: http://www.designunlimited-uk.com/outlet.html
moncler pas cher

Paysages – L.LABAT Photographe (1888-1980)

Exposition virtuelle

Une époque, un regard…Extraits du Fonds Lucien LABAT à ARREAU

Le studio de Lucien LABAT se situait au dernier étage de la maison familiale au centre du bourg, la célèbre Maison des Lys. Le photographe répondit à la demande de cartes d’identité, puis aux mariages, communions et évènements locaux. Lucien LABAT fut aussi sollicité pour des reportages techniques parmi lesquels les travaux des Chemins de Fer du Midi au barrage de Caillaouas dans la vallée du Louron.

Nous remercions Madame Lucienne LABAT pour l’amabilité avec laquelle elle nous a prêté un extrait du Fonds photographique Lucien LABAT, son père.

Nous avons donc numérisé, avec son autorisation, des négatifs sur plaque de verre. Le résultat vous est présenté sous formes thématiques. Les fichiers obtenus ont nécessité un très léger traitement, compte tenu de l’état des clichés, avec le souci de rester au plus près de l’original. Nous avons opéré tel le photographe dans sa chambre noire: recadrage et nettoyage.

Nous avons retenu quelques photographies emblématiques de notre territoire que nous vous présentons.

Un grand merci à Christophe CHAPELEAU du Fonds photographique Eyssalet (Alix)- Mairie de Bagnères de Bigorre pour son aide et ses conseils.

Paysages


Vallée d'Aure vue de Pailhac

Le « paysage » est une partie de territoire, telle que perçue par les habitants du lieu ou les visiteurs, qui évolue dans le temps sous l’effet des forces naturelles et de l’action des êtres humains (Convention européenne du paysage, 2000).

Aborder la question du paysage, c’est parler à la fois d’histoire, d’espace, de géographie, de ressources, d’écosystème, d’héritage et de société. Parler de paysage c’est penser l’ensemble du territoire. Ce dernier joue ainsi un rôle transversal et représente l’identité d’un territoire, l’identité d’un « pays ». (GE.CH)

Tour de Cadeac


Le paysage que nous découvrons pour la première fois interpelle d’abord notre regard. Une impression va se dégager. Nous le sentirons accueillant ou oppressant , beau ou laid, banal ou exceptionnel, tourmenté ou harmonieux…

Puis suivra l’inventaire des éléments qui le composent. La géologie, les reliefs et les eaux qu’ils retiennent ou qu’ils libèrent, les natures de sols et la végétation qui les occupe.

Surgiront ensuite les signes de la main de l’homme qui façonne, aménage, entretient, protège, embellit ou détériore , bâtit, cultive ou laisse en friche.

Le paysage nous raconte l’histoire des continents, le choc des plaques tectoniques et enfin la vie des hommes qui depuis la nuit des temps, bien souvent au prix de souffrances extrêmes, ont tenté de domestiquer et adopter l’inaccessible.

Les berges de Neste, les chemins, les villages, les champs et prés, les chapelles, les granges foraines, les forêts et les cabanes de bergers dans les estives, tous nous retracent les combats gagnés de « haute lutte » par les générations passées.

C’est ainsi que le paysage devient livre d’histoire et patrimoine commun.

Nous revendiquons tous l’accès à cet héritage universel qui nourrit nos existences actuelles.

Rappelons nous que, telle la planète, ce patrimoine n’est pas notre propriété, ce sont nos enfants qui nous le prêtent.

Découvrez l’œuvre de L.LABAT

Cliquez sur le thème

Arreau

Arreau Centre – Evènements

Promenade et randonnée

Nourrir la famille

Paysage


Aucun commentaire »

Aucun commentaire.

RSS flux des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire