Louis Vuitton outlet URL: http://www.designunlimited-uk.com/outlet.html
moncler pas cher

La montagne en chantier

Cap de Long – Pragnères

L’eau au sommet de sa force

La Montagne en chantier

L’idée directrice de l’aménagement de Cap de Long résulte de la constatation que le bassin supérieur du gave de Pau, affluent de l’Adour, n’offre que des possibilités d’accumulation assez insignifiantes, tandis que celui voisin de la Neste, affluent de la Garonne, se prête à la constitution de réserves importantes, mais impossibles à remplir avec les seuls apports de leur bassin versant naturel.

On a donc été amené à drainer, soit par gravité, soit par pompage, les torrents issus du Massif du Néouvielle et à compléter ces apports par ceux des affluents de rive gauche du Gave de Pau, en amont de Luz Saint Sauveur.

A cet effet, les deux conduites forcées (de rive droite et de rive gauche) seront raccordées par le collecteur de l’usine de Pragnères, de façon à constituer un siphon qui permettra, avec le secours d’une station de pompage différenciel, de mettre à contribution les apports de rive gauche du Gave, pour le remplissage des réservoirs de Cap de Long.

Ainsi, aux chutes en cascade de Gèdre, Luz I, Pont de la Reine, Souloum, se trouvera superposé un complexe de régularisation qui affectera les hauts bassins.

Une chute de  1 250 m le reliera au Gave de Pau, à Pragnères; les eaux rejoindrons la série de chutes existantes à Luz à l’entrée du canal de Pont de la Reine, par l’intermédiaire de la chute de Luz II qui utilisera la différence de niveau entre Pragnères et Luz (230 m).

Tout le bassin supérieur du Gave de Pau se trouvera ainsi régularisé et pourra fournir 360 millions de kWk de Lac.

L’équipement de la chute de Pragnères fut prévu en plusieurs étapes:

Première étape

Rive droite:

Équipements complets des adductions (gravité et pompage)

Réservoirs:

  • surélévation à la cote 2 160 du Lac de Cap de Long (67,7 Mm3)
  • raccordement au Lac de Cap de Long des lacs d’Aubert (4,6Mm3) et Aumar (1,2 Mm3 dans leur état actuel en 1948)
  • aménagement du lac d’Escoubous (1,4 Mm3) comme modulateur de pompage
  • Total des accumulations = 73,9 Mm3

Rive gauche: Adduction à la cote 1 820 des affluents des de rive gauche du Gave de Pau en amont de Luz:

  • Badet, Lassariou, Bastampe, Litouèse (Ardiden)
  • Cestrède
  • Aspé, Ossoue (et ses affluents) Holle et Toutettes

Les étapes suivantes pourront comporter:

  • l’extension des dérivations
  • la construction du barrage des Laquettes d’Aubert et le renforcement de la station de pompage de Pragnères
  • l’extension de la centrale de Pragnères (adjonction d’un troisième groupe).

Caractéristiques des chantiers

Chantier d’ESCOUBOUS

Il comporte:

1°/ – 2 attaques de galerie

a) – Vers Aigue-Cluse.

b) – Vers station de pompage de la Glaire.

2°/ – la construction du barrage d’Escoubous.

Le chantier doit fonctionner hiver comme été, avec un effectif maximum de 200 hommes.

Cantonnements au lac d’Escoubous: baraquements en bois.

Chantier de la GLÈRE

Principal chantier de la chute, il comporte:

1°/ – A partir de la Glère la perforation de la plus grande longueur de galerie.

a) – Vers l’usine de Pragnères

b) – vers le lac de Cap de Long.2°/ – La réalisation de la station de pompage.

Ce chantier doit fonctionner hiver comme été,  avec un effectif maximum de 250 hommes.

Matériel de perforation américain (Jumbo, locotracteurs, pelles).

Cantonnements à la Glère: bâtiments en maçonnerie appelés à subsister après la fin du chantier

Chantier de MAUCAPERA

Il comporte:

1°/ – Une double attaque au niveau de la galerie principale.

a) – Vers le point triple

b) – vers la cheminée d’équilibre.

2°/ – la perforation de la galerie du Rabiet (à écoulement libre)

Chantier fermé pendant l’hiver

Effectif maximum 100 hommes

Cantonnements Aygue-Torte

baraquements en bois.

Chantier de BACHEBIROU

Il comporte une double attaque au niveau de la galerie principale avec matériel de perforation américain:

a) – Vers Maucapéra

b) – vers la cheminée d’équilibre.

Ce chantier doit fonctionner hiver comme été, avec un effectif maximum de 100 hommes (installations de chantier dans les niches à l’intérieur de la fenêtre).

Cantonnements: baraquements en bois à étages.

Chantier de CAP DE LONG

Il comporte:

1°/ – La construction du barrage

2°/ – 2 attaques de galerie

a) – vers point triple

b) – Vers le lac d’Aubert

Chantier de PRAGNERES-USINE.

A partir de ce chantier, seront réalisés:

1°/ – L’usine de Pragnères.

2°/ – le génie civil des conduites forcées rive gauche et rive droite.

3°/ – la prise d’eau de Luz II.

Ce chantier groupera les effectifs les plus importants (environ 500 hommes).

Cantonnements prévus avec baraquements en bois à étages.

Chantier de CESTREDE

Il comporte la réalisation des galeries d’amenées des eaux de Cestrède et Ossoue vers la cheminée d’équilibre rive gauche.

Ce chantier doit fonctionner hiver comme été avec un effectif maximum de 150 hommes.

Cantonnements à Bué.

Baraquements en bois à étages.

Chantier de CASTILLON

Il comporte:

1°/ – La réalisation de la chemuinée d’équilibre rive gauche.

2°/ – La galerie captant les affluents rive gauche du Gave de Pau en aval de Pragnères (galerie Ardiden à écoulement libre).

3°/ – Un tronçon de la galerioe de Cestrède (en charge)

Ce chantier doit fonctionner hiver comme été avec un effectif maximum de 250 hommes.

cantonnements: baraquements en bois à étages.

D’autres chantiers sont prévus notamment:

- dans la Vallée d’Aspé

- dans la vallée d’Ossoue.

Archives EDF – Photos Fonds photographique Eyssalet- Mairie de Bagnères de Bigorre

Retour au sommaire


Aucun commentaire »

Aucun commentaire.

RSS flux des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire